VARICES: LA REVOLUTION DE LA RADIOFREQUENCE.

Qu’est qu’une varice ?

Les varices sont des dilatations accompagnées d’élongation des veines superficielles des membres inférieurs (appelées veines saphènes et plus fréquemment leurs branches) qui deviennent ainsi tortueuses. On différencie en fonction de leur aspect et de leur taille les télangiectasies (Figure 1A), les varices réticulaires (Figure 1B) et les varices de plus de 3 mm de diamètre (Figure 1C). Elles peuvent poser des problèmes esthétiques mais aussi être la cause de symptômes divers, voire de complications. Il s’agit d’un problème majeur de santé publique puisqu’après 40 ans, 50% de la population présente des télangiectasies et/ou des varices réticulaires, 10-20% des varices vraies et 0.5% souffre d’ulcères.

Les veines profondes ne sont pas concernées par les varices mais peuvent être le siège de mauvais fonctionnements (formation de caillots ou phlébite) entraînant secondairement des varices.

varices_types

Figure 1 : Différents types de varices présentées par les patients :

A : télangiectasies

B : varices réticulaires

C : varice

 

Pourquoi des varices ?varices_valves_veineuses

Les veines ont pour rôle de ramener le sang de la périphérie vers le cœur en luttant contre la pesanteur. Le sang est poussé vers le haut par différents mécanismes (mouvements musculaires du mollet surtout) et les veines sont pourvues de valves (Figure 2) qui empêchent le sang de redescendre vers les pieds.

Les varices sont dues le plus souvent à une altération de la structure de la paroi veineuse entrainant une dilatation de la veine et un défaut de fonctionnement des valves qui induit un reflux (Figure 2).

Figure 2 : Fonctionnement des valves veineuses :

  • Valves veineuses normales (Les 3 images du haut) : les valvules sont affrontées (image de gauche) et laissent passer le flux sanguin de façon ascendante (image du milieu) mais empêchent le reflux descendant (image de droite),

 

  • Valves veineuses anormales (les 3 images du bas) : les valvules ne sont pas affrontées et les parois de la veine sont dilatées (image de gauche) ; le flux veineux ascendant est  maintenu (image du milieu) mais il y a une fuite laissant passer un  reflux descendant (image de droite)

Qui est concerné ?

Les varices touchent plus souvent les femmes (36% versus 14% des hommes). Leur fréquence augmente avec l’âge, le nombre de grossesses et la station debout prolongée. Par ailleurs, il existe un facteur héréditaire certain (20% de risque d’avoir des varices chez les patients sans parents atteints, 44% si un des parents est atteint et plus de 70% si les 2 parents sont atteints).

Comment se manifestent les varices ?

Les symptômes varient en fonction de la position, de l’activité physique, de la température et des taux d’hormones chez la femme (accentuation avant les règles). Ils comprennent des sensations de gonflement, des lourdeurs de jambe, parfois un prurit (sensation de démangeaison), voire des douleurs. Ces symptômes prédominent en fin de journée et sont améliorés par la position allongée.

Les varices sont surtout localisées à la face interne du mollet et de la cuisse. Elles peuvent être associées à un œdème (gonflement) du membre s’aggravant en cours de journée. Des lésions de la peau peuvent être présentes au stade des complications.

Les varices sont-elles dangereuses ?

Aux stades avancés de la maladie variqueuse des lésions variables et plus ou moins sévères d’irritation de la peau (dermite) peuvent apparaitre: dermite ocre (Figure 3A), eczémas, dermite de stase, hypodermite scléreuse, atrophie blanche voire ulcères veineux (Figure 3B). Ces lésions nécessitent une prise en charge spécifique et longue.

Le risque de thrombose veineuse superficielle (dite para-phlébite, par formation de caillots dans ces varices) est accru mais il s’agit d’une complication le plus souvent mineure, mais qu’il ne faut pas négliger car elle peut évoluer vers une phlébite (caillot dans les veines profondes).

Des rares hémorragies peuvent survenir sur rupture de varices spontanément ou suite à un traumatisme. Elles sont traitées simplement par surélévation du membre et compression directe mais nécessitent la prise en charge de la  maladie variqueuse.

Figure 3 : Lésions de la peau pouvant compliquer les varices

A : peau infiltrée de couleur ocre traduisant un mauvais drainage veineux (dermite ocre),

B : peau qui finit par s’ulcérer (ulcère veineux).

 séquelles_varices

Quels sont les principaux traitements ?

Le Centre fédéral des soins de santé a décidé de se pencher sur les solutions que la médecine offre à l’heure actuelle contre les varices. Toutes les solutions visent à  éliminer les veines touchées par les varices. Celles-ci ne remplissent de toute façon plus leur rôle, puisque le sang y stagne au lieu de circuler. A l’heure actuelle, quatre techniques existent:

  • L’opération chirurgicale traditionnelle: elle consiste à ligaturer les veines affectées, puis à les retirer. L’opération vise en général la petite ou la grande veine saphène, qui irriguent la jambe, ainsi que les petites veines qui en dépendent:

varices_stripping

  • Le laser endoveineux consiste à faire passer dans les veines affectées une fibre optique qui va émettre un laser. L’énergie du rayon va détruire la paroi de la veine et coaguler en même temps le sang qu’elle contient. Ce qui reste de la veine disparaîtra ensuite naturellement.

 

  • La sclérothérapie consiste à injecter dans la veine affectée par une varice un produit irritant qui va la boucher. Ce produit peut être un liquide, ou plus récemment, une mousse.

 

  • La radiofréquence: cette technique indolore est désormais la plus prisée dans le monde pour l’ablation des varices.

Une électrode extrêmement fine est introduite dans la veine qui, dès lors, va se rétracter sur elle-même grâce à l’énergie délivrée par la radiofréquence.

Cette intervention effectuée en ambulatoire sous anesthésie locale dure 45 minutes.

Cette technique est réalisée sans hospitalisation, sans séquelles ou cicatrices.

Le patient reprend la marche le jour même et son activité professionnelle le lendemain.

Cette méthode se distingue des autres traitements traditionnels par sa légèreté et son efficacité.

 

varices_traitement_endoveineux

 

Ai-je droit à un remboursement de ma mutuelle ?

Depuis le 1er août 2012, l’ablation des varices par radiofréquence fait l’objet d’une prise en charge.

De plus, l’autre fait nouveau réside en la couverture partielle de l’ensemble du matériel utilisé lors du traitement complet endoveineux unilatéral ou bilatéral des varices avec radiofréquence.

Payez en plusieurs fois

Le prix exact de votre traitement sera déterminé lors de votre entretien d’information ; nous vous établirons un devis personnalisé

HAINAUT

BRUXELLES

LIEGE

740, Chaussée de Bruxelles 29, Avenue Lepoutre hors châteaux

6210 Frasnes-lez-Gosselies

1050 Bruxelles

4000 Liège

071 / 85 20 20

071 / 85 20 20

071 / 85 20 20

 

Appelez-nous pour un rendez-vous au 071 85 20 20

Grâce à nos facilités de paiement, le prix devient accessible à tous: vous pouvez payer en 12 fois et jusqu’à 96 mois.

img