La chirurgie intime de la femme

La chirurgie intime de la femme permet 4 interventions. Elles consistent toutes en des actes de chirurgie. A Belgium Medispa, ces actes sont pratiqués par un chirurgien plasticien qualifié dont la compétence est reconnue par l’ordre des médecins.

La Vaginoplastie.

Il s’agit d’une opération de chirurgie plastique reconstructive pour corriger les défauts et malformations du canal vaginal et de ses muqueuses, des structures vulvo-vaginales qui peuvent être déficientes à cause de maladie congénitale ou de traumatismes physiques comme l’étirement du vagin consécutif à plusieurs accouchements.

Le périnée joue un rôle important. Il contribue au plaisir, sa capacité à se contracter permet les sensations et le contrôle de l’envie d’aller aux toilettes.

Intervention :

L’opération consiste à réparer les tissus musculaires du plancher pelvien, le périnée, afin de diminuer l’orifice vaginal.

Le chirurgien peut aussi rétrécir l’ouverture vaginale par plastie vaginale.

Enfin, en prélevant de la graisse sur la patiente, le chirurgien peut aussi réinjecter cette graisse sur les parois de la muqueuse vaginale.

Cette intervention redonne vitalité et sensibilité au vagin. Elle dure une bonne heure sous sédation couplée à une anesthésie locale.

Résultat :

Le résultat s’inscrit dans la durée, sachant qu’une période de repos de 5 jours est de mise pour les activités quotidiennes et qu’une abstinence de 4 semaines est à observer. La perspective d’une nouvelle grossesse est possible.

La labioplastie.

L’opération chirurgicale des lèvres concerne soit les grandes lèvres, on parlera d’hypertrophie ou d’atrophie des grandes lèvres, soit les petites lèvres.

Hypertrophie ou hypotrophie des lèvres :

L’hypertrophie, c’est-à-dire la taille élevée des lèvres, est souvent le problème que les femmes veulent solutionner. Trop de graisses ou de peau rendent les lèvres disgracieuses et insensibles. La labioplastie réduit la taille de l’une ou des deux paires de lèvres. Elle peut également être utilisée pour réparer les lèvres abîmées par une maladie ou une blessure et surtout après un accouchement. En outre, une ablation du capuchon peut être effectuée en même temps, ce qui expose le clitoris dans le but d’augmenter la stimulation sexuelle de l’organe érectile.

L’hypotrophie est l’inverse de l’hypertrophie. Les lèvres sont alors trop petites. On gonfle alors les lèvres par injection de graisse provenant de la patiente elle-même.

Intervention :

L’intervention se fait en ambulatoire, sous anesthésie locale et sédation. L’activité sexuelle normale peut se faire dès que la gêne ainsi que les cicatrices ont disparu. Ces interventions concernent les grandes comme les petites lèvres.

La reconstruction de l’hymen.

Le terme clinique de cette intervention est l’hyménoplastie. Cette intervention est très facile à réaliser, mais elle présente une approche psychologique particulière.

La dimension psychologique, sociale et culturelle de l’hymen ou de sa perte sont parfois la source de la décision de reconstruction.

Cette technique chirurgicale existe depuis très longtemps. Initialement, cette intervention était utilisée non pas pour réparer l’hymen mais, pour traiter d’autres anomalies de l’appareil génital féminin.

Prérogatives à la mise en place de cette intervention.

Avant de réaliser l’intervention, notre chirurgien qualifié, dont la compétence est reconnue par l’ordre des médecins, se doit de pratiquer un examen médical lui permettant de vérifier l’état de l’hymen. Il vérifie donc la virginité de la patiente.

Les prérogatives légales européennes du secret médical n’autorisent pas les médecins à pratiquer ce diagnostic sur des personnes mineures, sur des personnes mineures à la demande de tiers ou sur des personnes majeures à la demande de tiers. Cette démarche doit être une démarche consciente et décidée de la patiente majeure sans influence extérieure.

Intervention :

Cette intervention dure 30 minutes et consiste à inciser les séquelles de l’hymen en leur partie médiane pour les réunir. Un retour aux activités normales est possible 24 heures après l’intervention.

Les traces de l’intervention disparaissent complètement après quelques semaines.

Injection du point G.

Comme les hommes, les femmes peuvent constater que leur sensibilité sexuelle diminue ou que les orgasmes et le plaisir sexuel sont de plus en plus difficiles à obtenir.

Une solution médicale a permis dans certains cas d’améliorer ces troubles. Il s’agit de l’injection d’un produit de comblement comme l’acide hyaluronique.

 

HAINAUT

BRUXELLES

LIEGE

740, Chaussée de Bruxelles 29, Avenue Lepoutre hors châteaux

6210 Frasnes-lez-Gosselies

1050 Bruxelles

4000 Liège

071 / 85 20 20

071 / 85 20 20

071 / 85 20 20

img